Pourquoi les singes ne parlent-ils pas ?

février 21, 2021

Nous savons tous que les perroquets peuvent parler. Certaines personnes ont même pu voir des éléphants, des phoques ou des baleines imiter des sons de parole. Du coup il est légitime de nous poser la question suivante : Est-ce que nos plus proches parents, rappelons que nous descendons du singe, sont capables de s’exprimer oralement suivant une langue particulière comme nous ? 

La réponse à cette question est loin d’être simple en réalité et fait appel à un carrefour de connaissances issues de nombreuses disciplines de l’étude biologique. Pas de panique, l’équipe d’Instinct-Primate est là pour croiser les informations et surtout pour essayer de vulgariser au mieux les explications.

 

Où est le problème qui empêche les primates de parler ?

Une limitation physique ?

Pendant très longtemps, de nombreuses études scientifiques ont fait écho d’une potentielle incapacité physique qui était à l’origine de l’absence de parole chez les singes. Selon eux, les simiens n’avaient pas à leur disposition l’ensemble des « des parties du corps » formée « comme il faut » pour pouvoir émettre les mêmes sons que nous tandis que la parole de l’Homme est quant à elle apparue grâce à une histoire évolutive très particulière. 

Cette théorie a fait foi pendant longtemps jusqu’à que des études comparatives mettent en évidence le fait que la forme et la fonction du larynx et des parties liées à la communication vocale était très similaire entre les primates et l’Homme.

Cri de singe

Ainsi la communauté scientifique en a déduit que les singes disposés d’un appareil vocal suffisant pour s’exprimer oralement comme toi et moi. Du coup le problème vient d’ailleurs, mais d’où ? 

Au début de cet article, on parlait de carrefour de domaine d’étude, tu vas comprendre. Après s’être intéressés au tractus vocal, les scientifiques ont questionné d’autre domaine et sont partis vers diverses théories dont celle de Darwin, inventeur de la théorie de l'évolution, qui évoque l’importance accrue du cerveau dans ce processus. Tout ça se ressent chez certains qui sont capables d’émettre plus ou moins de son en fonction de son espèce. Ils ont alors dirigé leur étude sur la partie majeure de notre organisme, le cerveau.

T-shirt évolution des singes

Une limitation cérébrale ?

L’étude de la Neuroscience a été sollicitée pour étudier certaines zones très caractéristiques du cerveau qui sont censées être impliquées dans la parole.

Pour les connaisseurs, s'agit des zones d'association corticale qui régissent le contrôle volontaire du comportement, et des noyaux du tronc cérébral qui sont impliqués dans le contrôle neural des muscles responsables de la production vocale. Les zones d'association corticale se trouvent dans le néocortex et sont essentielles aux fonctions cérébrales d'ordre supérieur considérées comme la base du comportement complexe des primates.

 Radiographie Cerveau

Toutes ces études indiquent une corrélation positive entre la taille relative de ces zones cérébrales et la taille du répertoire vocal des primates étudiés.

Pour faire simple, plus les zones d’association corticale sont grandes et plus le primate est capable de produire un nombre élevé de sons différents. Ainsi le « vocabulaire » des primates est uniquement lié à la taille de ces zones mais pas à la taille totale du cerveau, attention à ne pas confondre.

Pour donner suite à ces études, les scientifiques essayent de comprendre la nature de la relation entre la complexité vocale et l'architecture du cerveau des primates et ils espèrent identifier certains des éléments clés qui expliquent l'évolution de la communication vocale complexe chez nos ancêtres, menant finalement à la parole.

Les recherches ont montré que certaines espèces de primates utilisent des "mots" pour étiqueter les choses. Certaines espèces peuvent même combiner les appellations en de simples "phrases". Par exemple, les chimpanzés sont capables d'émettre plusieurs dizaines de sons différents alors que d'autre petits hominidés n'en émettent pas plus de dix.

Ils ont même tenté de tirer des informations des fossiles ! Alors certes, obtenir des informations sur la parole grâce à des fossiles c’est compliqué mais bon ils ont tout de même trouvé quelque chose ! Avec les fossiles, ils ont obtenu des informations sur la taille et la forme des petits os de l'oreille moyenne peuvent nous renseigner sur la perception de la parole. Mais, en général, les données fossiles sont tout simplement trop limitées pour tirer des conclusions solides. Malgré tout, cela peut fournir beaucoup sur les débuts de l'évolution du langage et sur les éléments de langage qui pouvaient déjà être présents chez nos ancêtres communs avec ces espèces il y a quelques millions d'années.

Fossile de singe

Le problème semblerait ainsi être lié à l’appareil cérébrale mais les développements technologiques et la connaissance accrue de la neurobiologie du langage, vont certainement nous permettre de faire des pas de géant dans ce domaine. Il ne fait aucun doute que ces études continueront à fournir des informations importantes sur l'évolution de cet aspect incroyable de notre comportement.

 

Est-ce une faculté spécifique à l’homme ?

Le langage est une forme de communication mais on peut difficilement dire que c’est spécifique à l’homme, en revanche le langage humain est différent de toutes les autres formes de communication animale connues par sa composition. La composition « sujet-verbe-complément » donne au langage humain une capacité infinie de générer de nouvelles phrases, car les locuteurs combinent et recombinent des ensembles de mots dans leurs rôles de sujets, de verbes et d'objets. Au final, les combinaisons sont littéralement infinies et permettent à l’homme de communiquer sur des informations très spécifiques sans aucun problème.

Tête de singe

Si la communication entre les singes ne se fait pas par la parole alors comment se fait-elle ?

Ici encore, les scientifiques ont passé des années à essayer de comprendre la communication des singes entre eux. Ils ont appris que les sons émis individuellement peuvent ne pas signifier grand-chose, mais que lorsque certains sons sont passés dans un certain ordre, ils peuvent être interprétés. Les mêmes sons qui disent aux singes de se méfier d'un léopard dans l'herbe peuvent être réarrangés pour dire qu'un aigle affamé se trouve à proximité. Les scientifiques pensent également que lorsque les singes se connaissent, ils semblent être capables de reconnaître la voix des autres, ce qui tu nous l’accordes est vraiment dingue !

Outre la voix, ils communiquent également entres eux grâce à une gestuelle, des bruits particuliers ou des expressions faciales spécifiques (que nous interprétons très mal comme décrit dans l’article les morsures de singe). Finalement, leurs communications est aussi intéressantes que complexe mais encore une fois de nombreuses études d’anthropologie et autres disciplines semblent travailler sur cette thématique alors peut être que nous en saurons plus dans quelques années.

 Singe qui hurle

Finalement, la question laisse place à aucune réponse vraiment très tranchée d'autant plus que celle-ci varierait selon de s'il s'agit d'un bonobo, d'un lémurien, d'un gorille, d'un orang outan ou autres grands singes. Malgré tout, nous sommes certains que tu as appris beaucoup notamment concernant la génétique, la structure du tractus vocal mais surtout sur l'aspect cérébral du cerveau de ces mammifères si épatants qui semble malgré tout très impliqué dans cette agilité à la parole !

Merci pour ta lecture et à bientôt sur Instinct-Primate ! 🦍

Source :
Mark Pagel
Michael Price
Eva Botkin-Kowacki 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Tout savoir sur les singes en amazonie
Tout savoir sur les singes en Amazonie

septembre 11, 2021

L’Amazonie et sa biodiversité incroyable sont les joyaux du continent américain et nous permettent chaque année de découvrir de nouvelle espèce mais qu’en est-il des singes qui vivent en Amazonie ?
Voir l'article entier
braconnage des singes
Le Braconnage des Singes

août 25, 2021

Si tu es là c’est que toi aussi tu es un amoureux des primates mais est-ce que tu es au courant de tout ce qu’il se passe de leur côté concernant le braconnage ? En réalité, lorsque l’on parle de braconnage, on pense souvent aux animaux les plus célèbres comme les éléphants, les lions ou les léopards par exemple mais les primates sont également des animaux qui sont au cœur de problème à ce sujet. Alors tentons de voir à travers cet article tout ce qui se cache derrière ces horribles pratiques.
Voir l'article entier
Quel est l’impact de la mode sur l’environnement et sur les primates ?
Quel est l’impact de la mode sur l’environnement et sur les primates ?

juillet 30, 2021

La mode, cette industrie complexe qui a suscité de nombreux problèmes sociaux, éthique mais aussi environnementaux est au cœur de problème actuelle lié à notre mode de vie. En effet, la place de la consommation des habits dans notre quotidien est de plus en plus importante ce qui n’est pas sans effet sur les différents écosystèmes de notre planète et donc à fortiori sur nos animaux favoris.

À travers cet article, nous allons creuser la question de l’impact de la mode sur l’environnement et sur les primates.

Voir l'article entier